L’arme fatale : la joie

Vous connaissez tous ce mot : la joie, mais avez-vous bien en tête sa définition exacte et son sens ? 

Oui ? Non ? 

La  joie : émotion agréable et profonde, un sentiment exaltant ressenti par toute la conscience où le plaisir et le bonheur font un, en général cette plénitude et sa durée sont limitées.

Mais pourquoi la joie est-elle de courte durée ? C’est parce que nous ne nous approprions pas cette arme du bonheur lorsqu’elle nous traverse.   

La puissance de la joie est sans limite.

Sa force et son pouvoir sont essentiels pour votre bien être et votre rayonnement. 

La joie est généralement hors de contrôle. Elle est indépendante de votre volonté, elle arrive sans prévenir. Elle est à vous, Il vous appartient de la cultiver quotidiennement.  

Cette introduction peut vous surprendre! Le barde chantant sur un air de Charles Trenet.  ‘’ Il y a de la joie ‘’.  

Le chemin vers la joie 

Il suffit de semer des petits cailloux blancs sur notre chemin de vie pour matérialiser ce qui nous conduit  à nos intuitions. Si vous suivez le fil conducteur entre l’intention et l’intuition, vous découvrirez comment la joie peut vous habiter.

Je vous invite à venir au bois nouveau, la parcelle 19, au cœur de la forêt communale Eteimbes (68) où se cultive la joie. Dans ce lieu, la devise est très simple ‘’ Le bonheur n’est réel que s’il est partagé ‘’

Comment partager l’économie du bonheur, ne serait-ce qu’une utopie ?

Oui et non. Le barde vient d’employer le terme économie du bonheur partagé. C’est simple, presque toutes les découvertes viennent de l’observation et de l’écoute. Souvent, dans son propos le barde, l’enseigne, le répète : l’observation et l’écoute sont les clés de la compréhension, de l’analyse, de la découverte nécessaire pour  ouvrir son cœur aux autres, et créer la joie en soi.

Nos amis les arbres nous offrent cela en permanence. C’est à portée de nos yeux. Sommes-nous à l’écoute ? Généralement non, nous sommes indifférents à leur  présence. Pourtant, ils sont là, et qu’ont t’ils de si particulier pour provoquer en nous une émotion de joie ? Rien. Pour la plupart d’entre nous, ils font partie du paysage, de notre environnement, et pourtant ils ont une  capacité étonnante à nous procurer de l’émotion.

Le barde psalmodie une incantation à chaque fois qu’il va pénétrer dans un lieu boisé comme une forêt. Dans son ouvrage,  »Arbre ne dit mots, il les chuchote’’, il nous conseille de demander l’autorisation de nous  promener dans ce lieu. Le barde sait qu’il fait sourire les incrédules. Il sait aussi  que ceux qui ont ce type de réaction  sont très loin de cultiver la joie. 

Le barde communique son incantation, lorsqu’il pénètre dans un lieu boisé .

« Moi, Marcello, et mes amis, nous te saluons, ô toi dame nature, Némus Silva, que drape le soleil couronnées d’étoiles, la lune est sous tes pas. En toi, nous est donnée, l’aurore de la joie partagée en ce lieu. »

Drôle incantation, de la part du barde Marcello, mais il vous certifie que c’est la clé de la connexion avec dame nature en forêt. Que risquez-vous d’essayer, et de  chanter cette incantation, lors de vos prochaines  immersions en forêt.

N’oubliez pas que selon votre biorythme, cela vous permet d’appréhender vos fluctuations intérieures et votre état émotionnel, ce qui vous permet de mieux maîtriser vos intuitions en réduisant ainsi votre stress, votre  sinistrose, votre vague à l’âme, ou votre  tristesse.

Le barde dit souvent « vous êtes des gens heureux”, vous êtes là, vous pouvez marcher, passer une journée sans soucis, sans douleurs, vous êtes là debout, ici et maintenant, alors vous êtes des gens heureux. Dévoilez votre joie intérieure, 

Souriez à vous-même, c’est le premier pas vers la l’apprentissage qui vous apprendra à cultiver votre joie. 

Marcello le barde du Torchis

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn