Ça tourne Caron

La France, terre de saltimbanques et de troubadours, est en train de devenir l’un des plus grands viviers de comiques. Songez donc : l’ineffable Aymeric Caron vient d’entamer la tournée de son cirque vegan dans le but de se faire élire à l’Assemblée Nationale !

Une partie de la presse a exhumé les propos de ce monument de la pensée visant à créer un « permis de voter » car pour lui, « c’est gênant dans une démocratie que, à un vote, puissent participer des gens qui n’ont parfois aucune connaissance des enjeux du vote en question. Vous voyez très bien que pour certaines élections, si vous allez poser la question dans la rue à des gens, ils ne connaissent pas les noms des ministres. Ils ne connaissent pas les programmes, ils ne connaissent pas les enjeux des questions. 

Donc en effet, je propose qu’on instaure un permis de voter, exactement comme il y a un permis de conduire. Et qu’ensuite, à chaque élection,on s’assure que les connaissances liées à l’enjeu du moment sont bien maîtrisées, grâce à ce que j’appelle une clé de vote, où là à chaque fois,on répondrait à un petit QCM qui vérifie que vous avez bien les connaissances, on va dire de base, de maîtrise du sujet».

On serait tenté de jeter aux orties la fulgurance de ce prétendu lettré en même temps que sa syntaxe plus qu’approximative mais, à bien y réfléchir, il serait injuste de priver l’Humanité de ses lumières et encore plus de cette autre idée de génie qui fait passer la théorie de la relativité pour une recette de purée en sachet. En effet, en 2019 sur Komodo.tv, le phare de la pensée progressiste avait répondu à cette question existentielle fondamentale : «Que faire si l’on est antispéciste et que l’on est attaqué par des moustiques?» Après une inspiration aussi profonde que sa réflexion, Aymeric répondit ceci : «  Le moustique, loin d’être seulement un désagrément pour les vacanciers, est avant tout «une mère qui risque sa vie pour ses enfants en devenir».

Il y avait Platon, Socrate, Nietzsche et tant d’autres. Maintenant il y a Caron. Au fait, Aymeric, on attend toujours ta position sur le papa moustique qui, soit dit en passant, n’en branle pas une pendant que maman s’échine à faire bouillir la marmite…

Le Guide Suprême de la réflexion antispéciste poursuit :«Un antispéciste considère que les moustiques ont le même droit à vivre que vous et moi et que n’importe quel être vivant sur cette planète, a fortiori les animaux sensibles : ce droit à vivre concerne même les insectes, même si ces insectes ont sans doute moins de capacité à éprouver le monde que les animaux aux capacités cognitives supérieures

Il est vrai qu’à la lecture de ces propos, il est logique de s’interroger sur la capacité de voter en connaissance de cause ; alors soyons beaux joueurs et reconnaissons que l’idée du permis de voter  n’est pas si mauvaise que cela, puisqu’après avoir vérifié si « les connaissances liées à l’enjeu du moment étaient bien maîtrisées », Caron Aymeric serait le premier à être privé du permis !

O.T.

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn