COP26 : AU THEATRE CE SOIR

Il était une fois… un accord dit « de Paris » qui a valeur de traité international, donc juridiquement contraignant sur les changements climatiques. Il a été adopté par 196 parties lors de la COP 21, son objectif : limiter le réchauffement climatique à un niveau de 1,5 degré Celsius par rapport a u niveau préindustriel …. Ça, c’est le blabla officiel.

Mais le vrai projet des COP est de faire diversion et c’est réussi !

Avant que le spectacle commence, on a présenté Fabius comme le « père » de l’accord de Paris. Fabius écolo ! C’est un peu comme si on disait que le Prince Charles l’était ! Ah oui, c’est vrai, il l’est !  Bon alors comme si Di Caprio… il l’est aussi ! Et Georges Wouatelse ? 

Comment ? T’es écolo et tu ne te déplaces pas en jet privé ?

La COP écologie, c’est pourtant simple : il faut être riche et comédien, comme Greta par exemple. On lui fait porter des vêtements tricotés avec les pieds d’aveugles pour « faire genre »…

D’après le magazine People with money, Thunberg aurait amassé entre les mois d’octobre 2020 et octobre 2021 la prodigieuse somme de 46 millions d’euros, une hausse de quasiment 20 millions par rapport à l’année précédente. Quand même, y’a de quoi se marrer !

Plus drôle encore, le résultat de la COP 26 : « la Chine s’engage à renforcer son objectif 2030 actuel, en visant désormais un objectif de réduction de 65% d’ici 2030 par unité de PIB. Elle est bien bonne celle-là ! Surtout quand on sait qu’avec l’Inde, l’Indonésie, le Japon et le Vietnam, elle prévoit de construire près de 600 nouvelles centrales à charbon (Source : franceinfo juin 2021) Désopilant !

Bah, il se trouvera bien un comique pour dire que les gaz à effet de serre sino-indiens ne sont pas du tout les mêmes, qu’ils sont propres, ce qui explique certainement que Greta n’aie jamais pensé à aller manifester là-bas.

Le clou du spectacle : les engagements des différentes parties, les fameuses Contributions Déterminées au niveau national (NDC) :

l’Union européenne renforce son « objectif de réduction 2030 », en le faisant passer d’au moins 40% à au moins 55% (trop fort!) et la Colombie, tenez-vous bien,  s’engage sur un objectif de réduction de 51% en 2030 (alors que tout le monde s’attendait à 50 ou 52).

Et la Russie ? Rien! Les USA ? Rien! L’Inde ? Rien!

L’Afrique, apparemment, n’existe pas et l’Amérique du Sud ne compte que trois pays : l’Argentine, la Colombie et le Pérou.

Le Canada n’a pas annoncé d’objectif 2030 renforcé, « mais un plan climat renforcé pour l’atteindre ». Ça change tout, en effet (de serre). Ah ! L’humour canadien…

Le spectacle a fini en apothéose puisque, là encore, la Barbade et les Îles Maldives se sont fixé un objectif de neutralité carbone en 2030 « à condition de recevoir un soutien international adéquat ». Il ne leur reste plus qu’à produire du carbone pour pouvoir le réduire ! Burlesque non ?

Pour rentrer chez moi, Di Caprio m’a gentiment proposé une place dans son jet privé, mais je crois que je vais m’offrir une petite croisière sur un HLM flottant, en espérant pouvoir me mettre à côté d’une cheminée, histoire de bien profiter des effluves. Je reprendrais bien une p’tite COP, tiens.

OT

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn