Les riverains à la rescousse

Officiellement, la ville de Strasbourg implante des bacs à fleurs, à arbustes, dans pratiquement toutes les rues et tous les squares de la ville. 

Oublions un instant le côté insalubre de cette opération: insectes, rats, excréments, cannettes vides, vomis, pipis, … 

La ville n’assure pas l’entretien de ces bacs tels que l’arrosage, la taille des arbustes, le nettoyage des excréments. Tout est laissé à l’appréciation des riverains. Selon les rues, les riverains se sentent concernés ou non par cette tâche. Certaines rues ont une image d’abandon de flore sauvage, dégradée, desséchée.

On peut apercevoir par endroits, des employés municipaux au repos appuyés contre leurs balais (car ils nettoient encore les rues), incapables de prêter main-forte aux riverains qui leur demandent de l’aide, prétextant que leur « chef » ne les autorise pas à intervenir.  

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn