%PDF-1.7 1 0 obj << /Type /Catalog /Outlines 2 0 R /Pages 3 0 R >> endobj 2 0 obj << /Type /Outlines /Count 0 >> endobj 3 0 obj << /Type /Pages /Kids [6 0 R 18 0 R 20 0 R ] /Count 3 /Resources << /ProcSet 4 0 R /Font << /F1 8 0 R /F2 9 0 R /F3 10 0 R /F4 11 0 R /F5 12 0 R /F6 13 0 R >> /ExtGState << /GS1 14 0 R /GS2 15 0 R /GS3 16 0 R /GS4 17 0 R >> >> /MediaBox [0.000 0.000 595.280 841.890] >> endobj 4 0 obj [/PDF /Text ] endobj 5 0 obj << /Producer (dompdf 1.0.2 + CPDF) /CreationDate (D:20240718040325+00'00') /ModDate (D:20240718040325+00'00') >> endobj 6 0 obj << /Type /Page /MediaBox [0.000 0.000 595.280 841.890] /Parent 3 0 R /Contents 7 0 R >> endobj 7 0 obj << /Filter /FlateDecode /Length 1558 >> stream xWrF+:$]3˲T%`B"#8w7=qXvgo^nf$1va허OOF+l'a,/, IuVYU`˜m nwM:P]V5ܪսj}-rov)*WUԊF:Uyk Y\#C)s#aG,'X,K0R4<ހ~e-y]uz]w>#R|:UHqw P(:+[U~V> V᯽x+c.n6scLmF|_:bqO/iJ};6圳& =kϣu??Q/F hj>9-tBEԉCp 0U:T d,A`u4(-[5j֤(6\UZawJ7̈F.qPYnUCJ5h} uMm4p$P 5c`ka#riNӲ Î$0ˡ3F}>vjh TF٩:3B k ])€%K y) 1gJ8vke7~Sۮl ঽCtmJ\,!;Dr>cְd|:x\SuPJynYYj7eeꏶ2iv8=3iwI@BJ09|Tnca*~ÃfkCmV2 9|DS<1zum Q0tuO̐fag(*sM:,J\l_E #e|07Fzh XPwkSiԮ CkljJ?e{IWC @%ivfr)mvVUWIF*EV+=^K+PC#]1Y$U2iLˡ|!XGcXZ!e+lVrawjE \"iTՐjđej _qPch'0 1Vh@OC>A0;tͫ_=31KpX{>8PhL/rբYЪ.R$0`@pw,"܅O_?^u{`px:[8,z`xC1žo#Rv8Z†޹T=RV. endstream endobj 8 0 obj << /Type /Font /Subtype /Type1 /Name /F1 /BaseFont /Times-Roman /Encoding /WinAnsiEncoding >> endobj 9 0 obj << /Type /Font /Subtype /Type1 /Name /F2 /BaseFont /Times-Bold /Encoding /WinAnsiEncoding >> endobj 10 0 obj << /Type /Font /Subtype /Type1 /Name /F3 /BaseFont /Helvetica /Encoding /WinAnsiEncoding >> endobj 11 0 obj << /Type /Font /Subtype /Type1 /Name /F4 /BaseFont /Helvetica-Bold /Encoding /WinAnsiEncoding >> endobj 12 0 obj << /Type /Font /Subtype /Type1 /Name /F5 /BaseFont /Helvetica-Oblique /Encoding /WinAnsiEncoding >> endobj 13 0 obj << /Type /Font /Subtype /Type1 /Name /F6 /BaseFont /Times-Roman /Encoding /WinAnsiEncoding >> endobj 14 0 obj << /Type /ExtGState /BM /Normal /CA 0.3 >> endobj 15 0 obj << /Type /ExtGState /BM /Normal /ca 0.3 >> endobj 16 0 obj << /Type /ExtGState /BM /Normal /CA 1 >> endobj 17 0 obj << /Type /ExtGState /BM /Normal /ca 1 >> endobj 18 0 obj << /Type /Page /MediaBox [0.000 0.000 595.280 841.890] /Parent 3 0 R /Contents 19 0 R >> endobj 19 0 obj << /Filter /FlateDecode /Length 1867 >> stream xX˲6߯NĎLl78 $HZ{OU8|CNkéJ}%tM=9K3תN6l'L%Y۽2u V ngǥa±Rꖉ3XW+u$Vn`Oo1)ulTvDhgwLՋY~F_?DŔL,jy>&t +Y;85 Ħq5JQqRH]ӌOz¹LS=ɉ+?Q2XyƲxTQ #M Ii1"(%_fj{#iT`YC㋬ޏh NaI$87ڔ,Wu7`jOko IFƙf_ $. !& ܝ= 9{zȏMq9/9&[/Dum"tt^GSQRUqz44Qdٙ%iAZ]5On./ j`yR,+J7~etY`/M*5"RO_6(-%D=jw2}> `l3f {4~K1m#'x٫,}&yN3xZXӖ]Ho&1P^ߓL-OxӑڛW endstream endobj 20 0 obj << /Type /Page /MediaBox [0.000 0.000 595.280 841.890] /Parent 3 0 R /Contents 21 0 R >> endobj 21 0 obj << /Filter /FlateDecode /Length 631 >> stream xTn0SPڎ$7Ԫ*Fp@L5v>3`gC2򌿙o>=#7p300케e ^$@(P>=PP.J;`uUZ} ȅ%|:Fj(Z;t#Tʀ\je~.)$Aǜja)MӵZ3۪eERVVqηk5uRpPf) Wo3s ]lyӯ,Zh #J;5:tUt\b{ȶG+0<3eb08c63748f22b9ce3c3c39d5741870>] >> startxref 6071 %%EOF Devenir barde ou ovate en 2024 ? - Le Torchis
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Devenir barde ou ovate en 2024 ?

Il existe plusieurs portes d’entrées. La tradition bardique relie plusieurs éléments comme l’hymne à la parole, aux récits, à la poésie les sons d’une harpe (ou lyre) où l’on 22 à 27 cordes. Attention à ne pas confondre avec la harpe celtique (34 à 38 cordes).

Au fil des années le terme bardique se réduit aujourd’hui au rendez-vous lors des Équinoxes.

printemps 19 mars 2024 (23h06) / 

automne 22 septembre 2024 (7h43)

Solstices – été 20 juin 2024 (16h51) / 

Solstices – hivers 21 décembre 2024 (4h20) 

Dans le cercle des Barddas ( triades qui régissent les préceptes de ces rendez-vous forestiers)

Je vais explorer avec vous cette création en tissant une prose qui chante davantage au cœur du barde en devenir. Voici une réécriture poétique de ce manuel spirituel et artisanal.

La triade Barddas GATE 3 

‘’les bardes apportent enthousiasme, style et panache à vos combats, mélangeant capacités magiques, martiales et de soutien. Ils apprécient les équipements (dont le bâton de barde),qui renforcent leur inspiration bardique car ils peuvent être les références entre le réel et l’infini. ‘’

Au Commencement des Bois

Dans le murmure des forêts, où les branches caressent les cieux, marche le futur barde ou ovate avec son maître * au cercle des barddas. Ici, la nature ne se coupe pas, elle s’offre. Chaque bois mort, chaque branche tombée est un don de l’ancien monde. Écoute… le vent entre les feuilles murmure le secret des arbres ancestraux.

* C’est uniquement un barde confirmé  qui a la faculté de présenter au cercle son apprenti, issu de son enseignement . Ce jour-là il présentera son bâton de barde  et fera le récit de cette rencontre en employant les préceptes que son maître lui aura transmis. Le conseil du cercle validera ou non son acceptation. L’apprenti ne peut se présenter qu’une fois au cercle. S’il est admis, il lui sera remis un bâton à parole, preuve qu’il appartient au cercle comme des bardes.

Au bout de trois ans, il passera l’épreuve des trois mondes et seulement s’il réussit, il pourra prendre un apprenti. Point important :  un barde certifié Nemus ne peut avoir qu’un apprenti à la fois.

Le Chant du Nombre d’Or

Phi (1.618 cm), la divine proportion, résonne dans l’harmonie spirale du nautile, dans la rose des vents, dans la première fleur du printemps. C’est la mesure de la beauté naturelle, un rythme à retrouver dans chaque fibre de bois que tu choisiras. Laisse ton esprit guider tes mains, à la recherche de cette harmonie perdue, dans la coupe qui n’est pas une coupe, mais une caresse, une reconnaissance, afin de trouver le bâton du futur barde ou ovate.

La Danse des Outils

Le Bâton de Marche : Chaque pas dans la mousse, chaque branche qui attire l’attention du novice, peut révéler son bâton de barde. Ce n’est pas simplement un outil, mais un compagnon de voyage, un sage qui parle le langage de la terre. Le bâton de marche lors du passage au cercle des barddas peut devenir le bâton de barde. A cette occasion, il lui sera remis le bâton à parole. Le conseil à l’apprenti (barde ou ovate). Sculpte-le avec amour, mesure-le avec l’œil du cœur, selon Phi, jusqu’à ce qu’il résonne dans ton âme.

Le bâton à parole : Si l’apprenti est admis dans le cercle, les bardes présents lui présenteront 4 bâtons à parole. Le barde nommé choisira l’un des bâtons à parole. C’est le passage de témoin de cette tradition bardique et son admission au cercle.

Les Fresques de l’Esprit

Décore tes créations avec les spirales de la vie, les vagues du grand océan, les étoiles de la nuit. Gravure, incrustation de gemmes qui captent la lumière des étoiles, chaque détail est un poème, chaque symbole un chant.

L’Offrande des Barddas

Présente tes œuvres aux sages, non comme des objets, mais comme des fragments de récits, des morceaux d’épopée. Explique comment chaque choix est un murmure de la forêt, chaque dimension un écho du nautile, chaque courbe une strophe dans le poème de la création. Que chaque instrument soit un pas dans le voyage du barde ou d’ovate

Une note dans la symphonie de sa vie, qui guide ses pas par la sagesse des arbres et la chanson de la terre. 

Ce chapitre n’est pas simplement un éclairage sur la bardique, mais une invitation à danser avec les étoiles, en harmonie avec le souffle du monde.

Les portes sont ouvertes à tous ceux qui souhaitent découvrir cette relation entre tous les êtres vivants.

Le barde du Torchis

*Grand maître des bardes du cercle des barddas – Némus – Massif Vosges.

Partager cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn