Les pérégrinations de JÂne en Israël
ignorantus, ignoranta, ignorantum 

Après moult marchandages, manœuvres, négociations politiques, jÂne a fini par obtenir l’autorisation de son entourage de se rendre en Israël à l’occasion de l’anniversaire du jumelage de Strasbourg avec la ville israélienne de Ramat-Gan. 

On note que l’Agha Khan, Siamak Babahi, son premier adjoint, celui qui ne quitte plus des yeux le fauteuil de Maire, n’a pas souhaité se rendre en Israël  par crainte de représailles  sur sa famille en Iran. 

L’Iran de la république islamique qui selon BaBahi tue à tout va, a perdu la grandeur des dynasties Safavide, Kadjar, ou Pahlavi. Ne dit-on pas chez nous, que nous n’avons, que les dirigeants que l’on mérite? 

Israël, est la seule démocratie du Moyen Orient, l’Agha Khan strasbourgeois devrait le savoir, comme il sait sans doute, qu’en Israël, tout le monde est accueilli quelle que soit sa race ou sa religion, et que ceux qui le désirent peuvent exiger un visa volant sur la seule présentation du passeport à la police des frontières. Ce visa permet à des personnes comme Siamak B. de voyager avec un passeport vierge de toute trace de passage en Israël. Ignorantus ! 

 jÂne au pays des merveilles

Au pays des merveilles, JÂne s’étonne de tout ce qu’elle voit. Alice sautait de joie et ouvrait grands les yeux. L’ignorance de jÂne amuse et surprend les israéliens habitués à rencontrer des personnalités éclairées, renseignées, évoluées, contrairement  à notre maire dont tout le monde sait, fort heureusement, que si elle est élue, elle n’est pas pour autant représentative des strasbourgeois.

Sur place, elle découvre qu’en 74 ans à peine, Israël s’est hissé au rang de 8ème puissance mondiale, et classé neuvième pays le plus heureux au monde selon le rapport annuel sur le bonheur. 

Elle est interloquée en découvrant qu’il existe des arabes israéliens, et qu’un arabe peut être son garde du corps au même titre que tout autre citoyen israélien. Elle aurait même été surprise que des arabes s’expriment librement en arabe ou en hébreu, qu’ils participent largement à la vie économique du pays, qu’ils sont députés à la Knesset, médecins, journalistes, commerçants, infirmiers, pilotes, que les femmes arabes n’ont aucune crainte à porter les vêtements de leurs choix, qu’elles sont libres de travailler, de fréquenter les universités, de se baigner sans burkini, et qu’elles bénissent l’Etat hébreu qui a permis à ces femmes désireuses de s’émanciper, toutes les libertés que les femmes des pays arabes voisins n’ont pas. 

JÂne ignorait-elle aussi, qu’en Israël les arabes ont la nationalité israélienne et qu’à ce titre ce sont des israéliens à part entière selon la loi ? Elle a été pétrifiée par la beauté des contrastes entre les paysages millénaires et les tours Yu et Starck de Tel Aviv. 

Tout cela lui en a bouché un coin, mais on ne chasse pas ses idéologies dominantes voire abjectes, d’un revers de la main. La maire de Strasbourg a refusé de se rendre à Yad Vashem et à Jérusalem, prétextant, un conseil municipal. Vu la façon dont elle mène un conseil municipal, elle pouvait déléguer cette tâche à n’importe lequel de ses sbires. 

Jérusalem, est une ville majestueuse. Ses monuments, ses paysages, chaque cm2 de cette ville est une évocation ancestrale. Le mont des Oliviers, le mur des lamentations, la porte de David, la voie Dolorosa, le Saint Sépulcre, la Mosquée d’El Aksa, autant de merveilles ne laissent personne insensible même les individus les plus touchés par l’antisémitisme de la haine n’y résistent pas. Alors? Jâne ?   

A Jérusalem, jÂne aurait pu saisir l’opportunité d’assister à un Dvar Torah (exposé public) sur l’écologie. Le monde sait qu’Israël est un phare pour l’humanité en matière d’écologie, sauf jÂne .

JÂne, pour des conseils écolos, il faut étudier la Torah 

On trouve dans les textes sacrés des indications incroyablement modernes quant au rapport de l’homme avec la nature et les animaux. C’est essentiellement lors des fêtes juives, que l’écologie rappelle à l’homme ses obligations, ses devoirs et ses responsabilités face à l’environnement.

Quand Dieu a créé Adam, Il lui montra le jardin d’Eden au milieu de la végétation et lui dit : « Regarde cette beauté, cette nature que j’ai faite, tout ceci mérite d’être préservé et chéri. Tout ce que j’ai créé, je l’ai fait pour toi, pour ton bien-être. Penses-y et ne gâche pas tout. Si tu gâches tout, sache qu’il n’y aura personne pour réparer après toi » (Ecclésiaste, Rabba 7, 13).  

La Shemita, terres en friche

shemita en hébreu, est une année sabbatique (l’expression vient de là). 

«Parle aux Enfants d’Israël et dis-leur: quand vous serez entrés au pays que je vous donne, la terre sera soumise à une cessation (shabbat) en l’honneur de l’Eternel. Six années tu ensemenceras ton champ, six années tu tailleras ta vigne et tu en amasseras le produit, et la septième année, une cessation absolue (shabbat shabbaton) sera pour l’Eternel. Ton champ tu ne l’ensemenceras, ni ta vigne ne la tailleras.» (Lévitique, 25: 2-4) 

Dans la Torah, l’écologie place l’homme au sommet de la Création( écologie  anthropocentrée). L’homme doit prendre conscience de son rôle important dans l’univers. Ce principe est déjà formulé dans la Genèse. «Ne détruis pas», «Ne gâche pas».  

Pour le monde animal 

La loi juive, (halakha), ordonne des règles très précises de respect du monde animal. Le Talmud insiste sur ce point: des versets bibliques sur ce sujet remontent à Moïse. Selon le philosophe et commentateur Maïmonide, la souffrance animale est interdite. « Faire souffrir gratuitement un être doué de vie » (sens littéral de «baalei hayim») est un péché. L’animal est un être sensible aux yeux de la Bible et des juifs. Tout divertissement ou sport qui a pour fin d’ immoler les animaux comme la chasse ou la corrida, sont interdits par la loi rabbinique.

L’abattage est lié aux rites du sacrifice ; outre les actes symboliques, la loi n’encourageait pas le peuple à consommer de la viande. «Tsaar baalei h’ayim». De nombreuses questions se sont posées, comme  l’élevage en batterie, du foie gras ou de l’expérimentation animale. 

C’est sous l’influence d’une polémique à l’intérieur des groupes religieux entre partisans et opposants, et avec l’appui d’un puissant lobby laïc acquis à la protection animale, qu’Israël a interdit en 2005 la fabrication du foie gras, avant même qu’un député religieux, ne propose l’interdiction de la vente de foie gras sur le territoire israélien. Le rabbin Moshe Feinstein, un des plus grands décisionnaires orthodoxes du XXe siècle, s’élevait déjà contre les conditions d’élevage industriel des veaux.

Fêtes et écologies

La Torah compte plusieurs fêtes, toutes sont liées aux impératifs écologiques. Les fêtes dites «de pèlerinage » étaient essentiellement des manifestations agricoles et écologiques.

Les fêtes ont une connotation mythique ou historique en référence à la sortie d’Egypte. Dans l’ensemble, elles ont surtout un caractère essentiellement agricole. La fête de Tou Bichevat, «le Nouvel An des arbres » est le jour dédié chaque année à la nature. Nombre de juifs se rendent en Israël pour planter un arbre à Tou Bichevat.

Pessah (Pâques), est la fête de l’Exode et de la germination du printemps, Shavouot la fête du don de la Loi au Sinaï, et des moissons,  Souccot (fête des cabanes) est la  commémoration de l’errance des Hébreux dans le désert, et le moment de  rassembler les récoltes. 

Souccot est la fête qu’on pourrait citer comme la plus écologique. On peut vivre et manger dans des petites cabanes. Ce geste amène l’homme à réfléchir à la fragilité de sa vie, au lien sacré de l’homme à son monde, à la nature, au ciel et à la terre. A Souccot on pratique le rituel du loulav. C’est un bouquet réalisé avec une branche de palmier-dattier. Avec le cédrat qui l’accompagne, ils symbolisent la nature brute et la nature cultivée. Cet ensemble de cédrat et de loulav rappelle à l’homme qu’il n’est à la tête de l’univers, que pour l’embellir, le protéger, le développer et non pour s’en éloigner  ou pour le détruire. 

Le judaïsme n’est pas une idéologie politique ni une pensée philosophique. Le judaïsme est basé sur des ordres de la Torah. Les pratiques religieuses sont davantage symboliques et souvent dictées par la coutume qui fait loi.  

Le rythme des fêtes est important, il rappelle aux fidèles l’ordre dicté par D ieu. Les fêtes sont des célébrations joyeuses où l’on fait participer les enfants de manière à leur transmettre les fondamentaux du devoir et de la responsabilité du monde qui les entoure. 

L’une des plus grandes sources de fierté d’Israël est son nombre impressionnant d’inventions et d’innovations dont ses citoyens sont à l’origine depuis 1948. Et ce, en dépit des défis démographiques, géographiques et diplomatiques auxquels l’Etat est confronté.   

Israël, n’est pas un pays conquérant, en dépit des difficultés, cette terre qui n’était qu’un désert de sable et de cailloux, est devenue un havre de bonheur et de progrès. les israéliens rêvent de paix et de tranquillité. Si jÂne avait pris le temps de découvrir ce pays, l’israélien lambda lui aurait expliqué que son souhait le plus cher serait de partager avec ses voisins, ses connaissances, ses expériences, son intelligence, ses découvertes, dans la paix et la sécurité. 

La maire de Strasbourg a fui Israël. Une visite de Jérusalem et de Yad Vashem aurait secoué ses idéologies et jÂne n’est pas prête à “trahir ses convictions”…

La maire de Strasbourg appartient  à un groupe d’extrémistes de gauche, des ersatz de verts, dont personne n’ignore les idéologies islamo- gauchistes. Elle vient de faire alliance avec Robespierre pour mieux estampiller ses certitudes… Il y a beaucoup de faiseurs de haine dans ces rangs  et peu de messages de paix.

Ce voyage aurait pu être le signe d’un nouvel essor du lien entre Strasbourg, Ramât-Gan et Israël, un lien basé sur le développement des échanges et des connaissances  sur le plan écologique, et sur le plan du dialogue de paix. Ce séjour bâclé n’a été qu’un voyage à la sauvette, qui une fois de plus a révélé le désintérêt de ce maire pour toute chose. 

Séraphine 

(https://stringfixer.com/fr/Israeli_inventions_and_discoveries)

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn