« Le géant vert au pied d’argile »

L’idéologie des écologistes leur importe plus que les conséquences de leurs actes sur l’ensemble de la population.

Actuellement, les chaînes d’approvisionnements subissent une intense pression avec la pandémie et la guerre, entraînant une forte hausse des prix. 

Pour faire simple, le gaz naturel est indispensable à la production d’engrais. Ainsi, une hausse du prix des engrais liée au gaz naturel met en danger les agriculteurs : soit ils risquent la faillite, soit ils réduisent la quantité d’engrais qui aboutira à des risques de famines.

Le programme des écolos est de bannir les énergies fossiles (gaz, pétrole).

Une administratrice de l’USAID a récemment signalé que moins d’engrais en provenance de Russie permettrait d’envisager d’autres solutions « naturelles ». A quel prix ? Avec quel rendement agricole ?

Peut-être envisagent-ils de revenir au XVIIIe siècle et de s’éclairer à la bougie ?

Les verts sont politiquement fragiles, et dès que les problèmes toucheront l’intégralité de la société, ils deviendront inaudibles.

Comme le disait si bien Benjamin Disraeli, célèbre premier ministre de la reine Victoria, « Le pouvoir n’a qu’un seul devoir : assurer le bien-être social du peuple. »

Je conclurai en paraphrasant la citation : « les écolos n’ont qu’un but idéologique, assurer le bien-être de l’ours blanc »

Donald Duck

Les lecteurs qui veulent comprendre comment une action qui paraît utile en premier lieu peut avoir des conséquences inattendues et désastreuses doivent lire l’histoire de la famine sous Mao https://fr.wi

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn