Procès stalinien

« Vous n’êtes pas un homme de Gauche ! Vous n’êtes pas de gauche ! La gauche enragée accuse le journaliste Éric Naulleau de ne pas être de gauche, comme si être de gauche en France était le seul moyen d’être un citoyen crédible honorable et humaniste.Fidèle à ses dérives, la gauche nous délivrera un jour un pass de bonne conduite… La gauche meurt d’être morte…

En écoutant une émission dite « politique », mettant face à face Eric Naulleau  et des détracteurs de Zemmour, dont des membres de la « France insoumise « ,  on est frappé par la similitude avec les procès staliniens: une palette de procureurs-chiens de garde du système établi, une violence des discours, une accusation fragile : vous n’êtes pas contre Zemmour, donc vous le cautionnez,…Il ne manquait plus que les faux témoins…

Ces procès, qualifiés de « faux procès » après la mort de Staline, ne pouvaient conduire qu’à des aveux , le plus souvent extorqués, puis à une condamnation à mort. Aucune discussion sur le fond  n’était admise, aucune compréhension n’était possible, il n’y avait que des assertions de « certitudes »: vous êtes coupable, puisqu’on vous a désigné comme coupable. La sentence était prononcée dès le départ.

Toute cette mise en scène médiatique un jour de grande écoute était  affligeante !

Malheureusement, les chaînes de télévision ne cherchent qu’à faire du « buzz », à faire de l’audimat, et ne veulent surtout pas déplaire au Pouvoir en place. Et tant pis s’il n’y a pas de débats contradictoires, et si le fonds est approximatif !

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn