Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Douce France

“Le monde entier est devenu notre Cour Martiale et chacun s’arroge le droit d’être notre juge. » (André Neher 1958)”

La rue française est depuis longtemps soumise à la haine quotidienne de Mélenchon. La politique du chaos a gagné.  

Mélenchon, le leader de la rue arabe et de l’association pro islamiste de Sciences Po dévoile sa partition. Sciences Po et les universités françaises sont occupées par les adeptes du Hamas et du Hezbollah, Mélenchon prend le pouvoir et fait de la France son terrain de jeu de prédilection.

Il n’est plus nécessaire de démontrer que le programme de sa campagne des élections européennes se base sur le prétexte fallacieux de la « cause palestinienne » au regard des slogans antisémites scandés par une une pseudo élite déchue et inculte, sous le contrôle de la palestinienne Rima Hassan, dont le mot d’ordre est : «De la rivière à la mer, la Palestine sera libre ». C’est un appel clair au génocide du peuple israélien qu’il faut réduire à néant, éradiquer de la surface de la terre, selon les termes qui collent à la Charte du Hamas dont elle est la représentante française dans le rang des élus LFI.* Derrière les coulisses de la haine, le chef d’orchestre savoure sa victoire. 

Le chaos est en marche :

Appel au soulèvement, invasion et occupation des campus, élimination systématique du drapeau tricolore pour le remplacer insidieusement par les drapeaux du Hamas qui tapissent désormais les murs de nos universités, et bientôt les appels au meurtre des citoyens Français sans distinction de race ou de religion au nom d’une cause qui n’a pas sa place sur le sol Français ni en politique intérieure française.  

Les prémices de cette révolution arabe se déroulent sous l’œil complaisant d’un gouvernement irresponsable. Faut-il rappeler que la fonction primordiale de l’État est d’assurer la protection des citoyens en garantissant la défense et le maintien de l’ordre ?

Face à la frilosité, à l’impunité, au désordre cautionnés par l’équipe Macron le mouvement s’amplifie et nous interroge sur la passivité du gouvernement Macron, qui aurait pu régler cette chienlit en deux temps trois mouvements en invitant l’armée à faire ce pourquoi elle existe, puisque selon Macron “C’est la guerre.” 

Dans le cadre de la campagne électorale des européennes, Emmanuel Macron préfère utiliser son énergie à fustiger le RN plutôt que de s’en prendre aux islamistes qui prennent le contrôle du sol français sous la houlette de Mélenchon qui se réclame à juste titre de Robespierre. 

Macron a tué l’autorité de l’État, ligoté la police, l’armée déambule dans les quartiers calmes de France au lieu d’être là où elle devrait se trouver. Il a participé au chaos en laissant les feux de la haine brûler et envahir librement le territoire français. Les criminels n’ont plus peur de rien.  

Sur les milliers d’étudiants français seuls quelques agitateurs soutiennent les “courageux” militants de la « cause.” Cachés derrière leurs keffiehs, ils participent à la stratégie du Chaos de Mélenchon. Tous des petits péteux boutonneux antisémites et incultes, des veaux prépubères, généralement recrutés parmi les cas sévères d’anorexie mentale prépubère.  

Où sont-ils tous ceux qui parlent des grands principes la bouche en cul de poule, et qui valident EN MÊME TEMPS, l’accord de la honte ? Où est Mme Retailleau la lavette de la république ? Où est le premier ministre le paillasson de Macron juste bon à bomber le torse ? Où est le président de la république qui se couche devant la rue arabe?  Où sont les lumières dont nous nous réclamons avec fierté ?  Il n’est pas inscrit dans la déclaration des droits de l’homme que nous devons ouvrir nos portes à toutes les succursales de criminels qui veulent anéantir les valeurs de la république que nous avons échoué à transmettre et faire respecter. 

Les jeunes français, partisans de Daesh, avaient mis en pratique leurs idéologies, en rejoignant les rangs de l’armée de Daesh. Je suggère aux étudiants de sciences po et à tous les agitateurs, de rejoindre la cause en live, et de se tenir aux côtés de leur mentors idéologiques Mollahs, Hamas avec pour tête de peloton Mélenchon et Rima Hassan. 

Ils gouteront tous aux joies du vrai apartheid. Ils seront les premiers sur les listes des emmerdeurs à brûler, à torturer, à violer et à pendre selon leur orientation sexuelle, leur degré d’obéissance, et leur allégeance inconditionnelle au règne de la terreur. « C’est islamophobe de dire que les mollahs et le Hamas détruisent les droits des femme. » osent dire les Peggy de LFI. 

Avec les Me Too, elles goûteront aux délices de la violence sexuelle à répétition, les valeureux gardiens de la révolution les emballeront dans un tchador et elles nous diront par quel miracle du Saint Mollah elles ont libéré la parole des femmes iraniennes depuis les gouffres des tunnel gazaouis ou dans la noirceur des geôles iraniennes, où tous les aficionados de la “cause” pourront gueuler à tue tête “de la rivière à la mer”, appeler à l’intifada sous la torture, la lapidation, les mutilations et autres douceurs prévues par les bonnes manière du Hamas et des gentils pâsdârân.

Les militants, résistants, rebelles, révolutionnaires, subversifs, extrémistes seront accueillis avec le bâton le fouet, les pierres, la corde et la kalachnikov et Rima Hassan sera la première. Allez courage ! Mais surtout qu’ils ne reviennent plus ! 

Séraphine  

*Lors des élections européennes Rima Hassan rejoint la liste de France insoumise, où elle figure en septième place, après avoir été aussi approchée pour figurer sur la liste les Ecologistes, mais en position non éligible.

Partager cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn