PS: Alerte enlèvement

Nom : Parti socialiste.  Âge : 120 ans. Description : Très faible, se déplace lentement, présente des troubles de la personnalité et de la mémoire, ne parvient plus à s’orienter.

Si vous rencontrez un socialiste, ne faites rien, laissez-le parler, ne l’interrompez surtout pas, sinon il reprendra tout depuis le début (de l’histoire du socialisme).

S’il vous demande de l’aider à retrouver son chemin ou le siège de son parti, parlez-lui doucement, essayez de lui faire comprendre qu’il n’y a plus de cabines téléphoniques depuis longtemps.

S’il vous demande ce que vous pensez de ses idées, demandez-lui de quelles idées il veut parler.

S’il n’arrive pas à les retrouver, faites semblant de chercher, de toute manière vous ne trouverez pas.

S’il vous demande de lui expliquer pourquoi il ne comprend plus le monde, montrez-lui ce qu’il en a fait.

S’il vous demande où sont passés les chefs de la gauche, dites-lui qu’ils sont tous à droite, là où sont partis ceux que lui et les siens ont abandonnés, les vilaines « classes populaires », qui parfois boivent du vin pas cher, fument et roulent au diesel et, souvent, travaillent.

S’il se demande où sont passés ses camarades, guidez-le vers le pays des sectaires, des dérives idéologiques, identitarismes  et racialistes.

S’il vous demande pourquoi vous êtes si différent de lui, essayez – même si ce n’est pas facile – de lui faire comprendre que vous ne vous intéressez qu’à ce qui rassemble et lui à ce qui différencie.

Essayez de gagner du temps, au moins jusqu’à la prochaine présidentielle; après il devrait disparaître tout seul.

OT

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn